Coopération scientifique et technologique

En raison de sa longue tradition en matière scientifique et de la priorité qu’elle assigne aux sciences et à l’innovation, l’Argentine a su construire une culture scientifique de renommée internationale. Le pays est le deuxième d’Amérique du Sud par le nombre de publications référencées. Il compte trois prix Nobel en sciences exactes: Bernardo Houssay en médecine, Luis Federico Leloir en chimie et César Milstein en médecine. Ce dynamisme a été réactivé notamment en 2007 avec la création du Ministère de la science, de la technologie et de l’innovation productive (MINCyT).

Répondant aux attentes des partenaires institutionnels comme le Ministère de la Science, de la Technologie et de l’Innovation Productive (MINCyT), le Conseil National de Recherche Scientifiques et Techniques (CONICET) et grâce à l’implication des principaux organismes de recherche français, la coopération scientifique bilatérale entre la France et l’Argentine a connu ces dernières années une forte accélération. La France est désormais le premier partenaire de l’Argentine en termes de projets de coopération scientifique (plus d’une centaine recensés par le MINCyT et plus de 500 missions annuelles de chercheurs français vers l’Argentine).

La coopération s’articule autour de grands domaines d’action :

  • La mobilité des chercheurs
  • Le programme ECOS-Sud Argentine: programme phare de notre coopération scientifique crée en 1997, il permet l’émergence de projets de recherche conjoints pour 3 ans et favorise la création de réseaux à travers le financement de la mobilité d’équipes de chercheurs.
  • Le programme Bernardo Houssayde mobilité post doctorale.
  • Le programme de bourses Saint-Exupéry de mobilité doctorale.
  • Les programmes STIC-AmSud et MATH-AmSud dans les domaines de la science et technologie de l’information et de la communication (STIC) et des mathématiques (MATH) qui comptent avec la participation de la France et associent aujourd’hui l’ensemble des pays de l’Amérique du Sud (hors Bolivie).
  • Le développement d’équipes de recherche binationales

Parmi les équipes de recherche existantes :

  • Le laboratoire international de recherche sur le développement agricole et rural AGRITERRIS.
  • le LIA (laboratoire international associé) LIFAN en nanosciences.
  • l’Unité Mixte Internationale Franco-Argentine sur l’Etude du climat et ses impacts UMI IFAECI.
  • le LIA PMF en Physique et Mécanique des Fluides.
  • le LIA INFINIS en systèmes et langages informatiques.
  • le Centre Franco-Argentin des Sciences de l’Information et des Systèmes CIFASIS.

  • Le rapprochement entre institutions françaises et argentines conduisant à la signature de nouveaux accords de coopération.

Ces accords viennent compléter une riche histoire d’échanges et de partages entre les communautés scientifiques écrite par les principaux fleurons de la recherche française avec en particulier: le CEA, le CNES, le CNRS, l’INRA, l’INRIA, l’INSERM, le Synchrotron SOLEIL et l’Institut Curie de Paris et plus récemment le CIRAD, l’IRD, l’IRSTEA, le MNHN, la COMUE Sorbonne Paris Cité, MINATEC et l’Académie des Sciences de l’Institut de France.

  • L’activité de veille scientifique et technologique, réalisée conjointement par le service de presse et par le secteur scientifique, publiée sous forme de synthèse sur le portail France diplomatie.

 

  • La diffusion de la pensée scientifique française par l’intermédiaire d’expositions et de débats d’idées

Les débats d’idées les plus récents ont été organisés à travers des congrès internationaux et des visites de personnalités scientifiques comme Cédric Villani, Françoise Barré-Sinoussi, Serge Haroche ou Hervé Le Treut.

Chaque mois, l’Institut français d’Argentine organise en partenariat avec le MINCYT un « Café des Sciences » au Pôle Scientifique et Technologique, une rencontre publique entre experts français et argentins, pour échanger sur des thèmes scientifiques actuels.